15 Nov 2016

Niveau d’alerte INFLUENZA H5N8

0 Comment
Message important de Christine Aubert, technicienne des services vétérinaires des services de l'Etat 
en Vaucluse en date du 17 novembre 2016.
communique-influenza

Des cas d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 ont été détectés chez des oiseaux sauvages en Hongrie, 
en Pologne, en Allemagne, en Croatie et également dans une zone frontalière couvrant la Suisse,
l’Allemagne et l'Autriche. Une synthèse épidémiologique est publiée sur le site de la Plateforme ESA .

*Des mesures sont applicables dès aujourd'hui*
- L'ONCFS a été sollicitée pour le renforcement de la surveillance de la faune sauvage ;
- Les vétérinaires et les détenteurs de volailles sont appelés à la plus grande vigilance 
vis-à-vis des signes cliniques d'influenza ;
- Rappel de la responsabilité des détenteurs de volailles pour l'application des mesures de biosécurité 
prévues par l'arrêté du 8 février 2016.

Concernant ces deux derniers points, vous êtes invités à contribuer à la diffusion des messages de sensibilisation 
au sein de vos familles professionnelles respectives.

*Élévation du niveau de risque**réglementaire*
La DGAl a saisi l'Anses en urgence afin d’évaluer quelles sont les zones du territoire national les plus exposées. 
Un avis sera rendu sous 8 jours et le cas échéant, le niveau de risque pourrait passer de négligeable à modéré. 
Cela conduirait alors à la mise en place de mesures additionnelles de protection en application de l'arrêté du 16
mars 2016, dans les communes à risque placés en niveau modéré. Ces mesures concernent l'abaissement 
des seuils réglementaires de suspicions cliniques, la protection des élevages de volailles plein air, 
le confinement des basse-cours, des restrictions potentielles sur l'utilisation des appelants pour la 
chasse au gibier d'eau et le lâcher de gibier à plume, des restrictions pour les rassemblements de volailles 
et les lâchers de pigeons depuis ces zones. Dans ce cadre les maires des communes concernées seront amenés 
à rappeler l'obligation de confinement des basses cours à leur détenteurs.

L'arrêté d'élévation de niveau de risque pourrait adopté en fin de semaine prochaine.

-Le communiqué de presse du ministère de l'agriculture
-Un avis diffusé par le ministère sur le site internet 


Conformément à la réglementation, la découverte d'oiseaux sauvages atteints d'IAHP dans 
les pays limitrophes de la France va certainement engendrer au minimum un changement de 
niveau de risque (passage de négligeable à modéré).
l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) a été saisie par le ministère sur ce sujet.
L'ANSES devrait rendre son avis d'ici la fin de cette semaine. Cet avis déterminera le niveau de risque à mettre 
en place et les zones où cette augmentation de risque doit être appliquée.

Pour mémoire, le changement de risque de négligeable à modéré engendre ces actions dans les communes à 
risque (voir un extrait de l'AM du 16/03/2016, ci-joint: listes des communes à risque du Vaucluse, zones humides):
-confinement ou protection par filet des volailles plein-air (dérogation possible pour les élevages 
commerciaux, sous réserve d'une demande à la DDPP84 et d'une visite du vétérinaire sanitaire conforme),
-rassemblement d'oiseaux interdit (dérogation possible pour certaines espèces de volailles).

Les vétérinaires et les détenteurs de volailles et d'oiseaux sauvages captifs sont appelés à la plus grande 
vigilance vis à vis des signes cliniques d'Influenza. Pour rappel, vous trouverez ci-joints les seuils critiques
extraits de l"AM du 16/03/2016.
[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *